lundi 28 mars 2011

Les cités des Anciens, tome 3 : La fureur du fleuve, de Robin Hobb

Dragon Haven en VO
Parution VO en 2010

Ahhh Robin Hobb =D
Dans ce troisième volume, les tensions se nouent et s'accentuent. Graffe prétend plus que jamais régenter le groupe et se heurte à la révolte de Thymara, qui n'accepte pas qu'on lui dicte sa conduite; Sédric, après avoir volé le sang du petit dragon cuivré, tombe malade et constate avec effroi d'étranges modifications chez lui ; Leftrin découvre enfin l'agent de son maître-chanteur et se trouve désormais face à un choix terrible; et Alise doit, elle aussi, décider entre son amour pour le capitaine et sa vie de femme mariée. Et chacun suit la migration des dragons vers Kelsingra, une cité qui n'existe peut-être pas.
Mais, alors que la situation paraît bloquée pour tous, un événement imprévu et catastrophique vient redistribuer toutes les cartes.

Bon forcément j'avais lu les deux premiers tomes de cette saga avant l'ouverture de ce blog alors ne cherchons pas dans les archives...
Pour ceux qui ne savent pas, "Les cités des anciens" est un cycle dont l'histoire se trouve dans le même univers que "l'Assassin Royal" et "les Aventuriers de la mer". On y suit un groupe de parias chargés d'emmener des dragons difformes vers une cité "qui n'existe peut-être même pas".
Bon, soyons clairs. J'aime cet univers, la façon dont Robin Hobb le décrit. Les personnages sont plus "simples" que dans les autres cycles (mais en même temps on ne les suit pas depuis l'enfance, donc on échappe à la crise d'adolescence par exemple), mais on s'y attache. Par contre peut-être que toute l'intrigue aurait pu tenir dans un seul roman (en VO, donc deux ou trois en VF). Il est vrai que ce roman n'est pas "surchargé" d'actions, il se passe peu de choses comparés à d'autres mais étrangement, je n'arrive pas à m'ennuyer XD. Comme quoi l'important n'est pas ce qu'il se passe mais la façon dont c'est raconté =D.

Mais le résumé est assez foireux "événement imprévu et catastrophique"... Catastrophique, ça oui. Mais imprévu... Non, loin de là, au contraire. Mais ça, c'est le résumé...  Enfin ça ne gâche pas l'histoire.
Bon j'avouerais que j'ai trouvé certains passages peut-être trop faciles mais rien de bien méchant ni ne gâchant l'histoire.
 Les dragons sont intéressants. Horriblement imbus d'eux-même, toujours exigeants... Ils ont une autre mentalité que les humains.

Ah et je ne sais pas ce qui a pris à Pygmalion d'avoir choisi ce style de couverture...

J'ai aimé
  • Le style, l'univers..
  • Les dragons
Je n'ai pas aimé
  • Peut-être quelques facilités mais minime.
  • La couverture.
Ressenti
Bon ! Comment souvent avec Robin Hobb (mais pas toujours, il y a deux de ses romans que je n'ai pas finis, enfin ils étaient un peu... différents). En fait j'ai même hâte de l'avoir (on me l'a prêté) pour le relire... mais pas avant d'avoir relu tous les autres bouquins de l'Assassin Royal et des Aventuriers de la mer (je ferai probablement ça pendant des vacances mais je doute de tous les chroniquer, à part baver devant tant de talent... XD)



1 commentaire:

  1. me replonger dans l'univers des AVDLM et l'AR, je note

    RépondreSupprimer